Rivage funeste

Baie-des-Brumes est un village côtier ou toutes sortes de rumeurs circulent. On prétend même que la vieille femme qui habite l'épave serait une sorcière. Ariane refuse d'y croire, surtout qu'elle est amie avec la propriétaire du bateau.

Mais au bord de la mer, les légendes peuvent devenir réalité...

_______________________________

Rivage funeste nous emmène au bord de la mer, là où les légendes les plus incroyables prennent naissance. Les passionnés d'histoires de fantômes mystérieux, de trésors et de légendes horrifiantes y trouveront très certainement leur compte. Prenez garde au brouillard qui flotte sur Baie-des-Brumes... on ne sait pas ce qui peut s'y cacher!

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Est ce normal que certains des nouveaux livres, surtout les peurs bleues. Par exemple, Redoutable mine et Panique au chalet

Louis-Nicholas a dit…

Je l'ai bien aimé, malgré deux petites coquilles que j'ai trouvées

p.38: David dit qu'il est DÉSOLÉE et à la p.44 il n'y a qu'un homme dans la pièce mais pourtant ILS NOUS REGARDENT comme s'il n'avait jamais vu d'adolescents...

Marie-Julie a dit…

Page 79: «C’est horrible de propager de telleS rumeurS»

Page 121: «Je sors du dépanneur un peu troubléE»

Page 129: «(...) le mot manquant et (est) bien celui de ma lettre.»

Page 172: «(...) de gros néons qui indiqueNT ma présence.»

Page 179: «On m’a attachéE...»

Page 201: «(...) ils font comme moi et fixeNT l’endroit...»

Et à la page 212 le prénom Will est écrit avec un seul L (Wil)



Rendu là, je n’appelle pas ça des petites coquilles. Quelqu’un aurait dû réviser le texte, non?
Mais sinon, l’histoire est quand même bonne.

Marie-Julie a dit…

Et j’oubliais:
Page 260: «Je suis interrompuE...»